lundi 21 août 2017

La sirène - Kiera Cass

Auteure : Kiera Cass
Éditions : Robert Laffont
Collection : Collection R
Parution : Septembre 2016
Pages : 342
Genre : Fantastique

« Une fille au lourd secret
Le garçon de ses rêves
Un océan les sépare

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l'entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ? »


"Je dévisage ce garçon qui sait me calmer en quelques mots et qui ignore à quel point il est extraordinaire. C'est toi mon refuge, me dis-je."


J'avais ce livre depuis un moment maintenant dans ma PAL. Je ne trouvais pas l'occasion de le sortir et je ne savais pas s'il allait me plaire. J'ai vu des avis plutôt mitigés dessus. Puis, je le croise sur les blogs, je me dis que c'est des sirènes, qu'il y aura l'océan, nous sommes en été... Bref, tout est fait pour que je le sorte enfin et que je commence cette nouvelle lecture. En plus, il s'agit d'un one shot, donc je ne risque rien.

Je m'embarque dans la vie de Kahlen, une jeune fille de 19 ans, qui est sur une croisière avec sa famille. Une mélodie se fait entendre et le bateau coule. Kahlen se retrouve sauvée par l'Océan et ses nouvelles sœurs contre 100 années de sa vie. Un siècle durant lequel sa voix va devenir une arme au service de sa nouvelle mère, une voix qui cause la mort. Kahlen est devenue une sirène. Un jour, elle rencontre Akinli, et le courant passe directement. Elle se voit différente et plus vivante avec lui. Seulement le problème est que malgré ses rêves et ses sentiments, une histoire d'amour pourrait causer un danger non seulement pour elle, mais pour tous ceux qui l'entourent. Ne pouvant pas se résoudre à garder ses distances, quels dangers et quels sacrifices est-elle prête à faire ?

Le mythe des sirène est quelque chose qui m'intéresse beaucoup, bien que ça ne soit pas ma créature favorite. Les images que je peux en avoir sont celles de La petite sirène, celle du conte de base et une autre avec des créatures plus dangereuses et fourbes, ne voulant que la mort. Je vous avouerez donc déjà, que les robes en cristaux de sel, et non les queues de poissons, m'ont un peu déstabilisée, bien que ça puisse être une marque d'originalité. Je n'arrive toujours pas à imaginer comment nager avec tout ce tissu, et ce n'est pas non plus vraiment expliquer. Cependant, utiliser leurs voix en guise d'armes de mort, destructrices est quelque chose que j'ai trouvé très représentatif. Du coup, imaginer comment elles pourraient parler en public était bien trouvé.

Qui parle de sirènes, parle forcément d'Océan. Celui-ci est présenté parfois en tant que mère, de bourreau ou bien de maître. Plein d'amour, dans toute sa subtilité et aussi ses excès. L'amour peut être ici égoïste, afin de ne peut pas rester seul, ou difficile, comme une mère dont l'enfant doit partir et qui a peur d'être oubliée. On passe notre temps à aimer ou haïr, parfois même ne pas comprendre cet Océan qui est un personnage à part entière.

Je ne pourrais pas passer à côté de l'intrigue principale qui est l'histoire d'amour entre Kahlen et Akinli. C'était touchant, profond, ça fait l'effet d'un rêve agréable, mais trop rapide à mon goût. Bien sûr voir Kahlen, qui ne rêve que du grand amour, le trouver et le ressentir pleinement était vraiment sympa, mais en tout et pour tout, ces personnages ne sont ensembles que rarement...
Dans ce roman, on croise surtout tous les états d'âmes de Kahlen, et pour ma part, parfois, j'ai ressenti ça comme une sorte de longueur.
L'amour, dans ce livre était aussi celui de la famille. L'amour que se porte se groupe de sirènes était touchant et fort. Il y a également la relation entre Kahlen et l'Océan qui est très présente et je l'ai vraiment vu comme une mère face à une fille qui grandit et se forge sa propre personnalité et sa propre vie, ce qui peut être dur à accepter pour une mère.

Malgré tous ces efforts, j'ai cependant trouvé les personnages un peu lointains. Je n'ai pas vraiment réussi à vraiment m'accrocher à l'un d'entre eux en particulier. Sachant la facilité avec laquelle Kahlen a choisi d'être sirène, ne pas voir de remords ou de tristesse face à ça (durant les derniers instants de sa vie humaine), ça ne m'a pas aidé. Certains détails m'ont aussi un peu chiffonnée, comme les revenus des sirènes dont on ne sait pas l'origine. J'ai aussi relevé qu'à un moment Akinli dit être fils unique et seulement deux pages plus loin, Kahlen qui dit qu'elle ne sait pas s'il a des frères et sœurs... J'aurai aimé plus d'explications et moins d'états d'âmes parfois répétitifs.

Pour résumer, c'était une lecture pour laquelle je suis un peu sortie de mes habitudes, avec une conception de la sirène innovante par la forme, qui peut dérouter, mais réaliste par les faits. Je suis un peu restée avec un manque d'explications et d'attachement. Ce roman convient tout à fait pour une lecture d'été, sans prise de tête et pas excessivement longue. C'était une bonne lecture.


Comme un rêve estival ! 

6 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai vu beaucoup d'avis mitigés. Les défauts du livre me poussent à ne pas le lire finalement. Je le prendrais peut-être à l'emprunt mais en tout cas je ne suis pas spécialement pressée de le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu l'occasion de le lire sur la liseuse, donc je ne regrette pas un achat papier. Je pense qu'à l'emprunt tu ne perdras rien, si ce n'est peut-être un peu de temps, si tu n'accroches pas... Après, je ne pense pas qu'on rate spécialement quelque chose si on passe à côté.

      Supprimer
  2. N'ayant pas trop aimé le premier tome de La sélection, je ne suis pas décidée à lire d'autres romans de l'auteure pour le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'vais lu que La sélection était mieux, mais à la vue de celui-là, j'hésite vraiment. Peut-être un jour, mais pas pour le moment en tout cas.

      Supprimer
  3. Je ne suis déjà pas trop fan de La sélection alors ce roman me tente encore moins.
    Dans tous les cas, c'est déjà chouette si tu as passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends des avis complètements différents sur La sélection... Je suis de plus en plus mitigée pour le lire du coup :/

      Supprimer